Le principe du DIY (DO IT YOURSELF), entre fantasme et réalité !

Salut.

Aujourd’hui je souhaite te parler du concept du DIY (Do It Yourself ou fais-le-toi même !). Il se peut que tu t’en sois déjà servi peut-être même sans t’en rendre compte. Je t’invite maintenant à réfléchir à ces situations et à y observer la puissance de cette méthode.

Puissante d’abord car le DIY est un magnifique moyen d’apprendre par soi même à réaliser et à entreprendre des tâches plus ou moins complexes. Il nous arrive régulièrement d’être embêté dans le quotidien, lorsqu’il nous faudrait faire appel à quelqu’un pour un service souvent onéreux. Cela va de soi, nous ne pouvons pas nous y connaitre dans tous les domaines et pourtant…

S’il est vrai que pour certaines situations, nous ne pouvons nous passer de professionnel, il est aussi vrai que nous sommes capables de trouver des solutions alternatives dans d’autres. S’il est plus facile d’appeler un livreur de pizza pour préparer son souper, il n’est pas comparable au souper que l’on prépare chez soi…

J’évoque ici ce concept car il fait de plus en plus partie de nos vies. Il existe des échanges de biens et de services et d’autres modes de vie qui vont dans ce sens. Le principe de faire les choses par soi-même implique aussi que nous sommes plus acteur dans la compréhension et la résolution de nos problèmes. Nous attendons donc moins sur les autres pour avancer. L’attitude optimiste, a laquelle je fais référence dans un autre de mes articles, est bien sûr importante afin de s’attirer des ondes positives. Dans cet ordre d’idée, il est bien plus satisfaisant de savoir pourquoi l’on paie des services et, au contraire, de savoir parfois pourquoi, nous investissons le temps nécessaire à le faire nous-même.

Le fantasme serait de penser que l’on peut tout faire tout seul, ce qui serait une erreur. Au contraire, il vous faudra pouvoir compter sur l’aide des personnes qui vous entourent ainsi que de professionnels aux conseils avisés. Les gens apprécient de pouvoir compter sur vous et vos compétences pourquoi cela ne fonctionnerait pas à l’inverse ? Cela répond à un objectif commun qui vise à faire en sorte que chacun puisse se débrouiller par ses propres connaissances avec l’aide de son réseau.

On retrouve plusieurs exemples concrets de cet ordre. Il suffit de regarder les petites structures indépendantes de musique qui arrivent à se débrouiller de A à Z concernant leur production. IS Prod est un bon exemple puisque ce studio est parti de rien. Des jeunes ont rénové les combles d’un bâtiment pendant plus de 3 ans. Certes cela a pris du temps mais le studio a bel et bien été inauguré en 2013. Puis à partir d’un matériel basique d’enregistrement, le projet était lancé. Ce studio dispose maintenant d’un matériel lui permettant de réaliser des enregistrements de qualités et de sonoriser des évènements. Ils réalisent des vidéos clips, des interviews et ont même participé à la programmation et la sonorisation d’un festival !

Je cite cet exemple car bien que leur évolution soit impressionnante, rien n’est encore gagné. Alors qu’au départ, ils ont appris à créer par eux-mêmes, ils doivent maintenant sans cesse se perfectionner dans d’autres domaines comme celui de la communication. Le DIY est un excellent moyen d’apprendre et de comprendre mais aussi d’acquérir des compétences. Il demande cependant plus de temps que des services professionnels mais apporte aussi bien plus de satisfaction et de pérennité dans les projets élaborés.

Si rien n’est gagné, c’est aussi parce que dans cet exemple, ils auront bien du mal à faire leur chemin dans un système où la diffusion musicale est régie par des professionnels aux budgets sans concurrence. Cette industrie ne prend que peu de risque et favorise les tendances émergeantes en fonction de la réactivité des gens par rapport à leur contenu.  Un contenu de grande qualité mais qui a peu de publique a donc peu de chance d’être diffusé un jour. Elle a bien plus de chance de rester parmi les nombreuses autoproductions diffusées qui resteront une aiguille dans une botte de foin. Voilà pourquoi, lorsque l’on entreprend une démarche par ses propres moyens, il n’y a pas d’autres chemin que la passion et la patience pour poursuivre la difficile route de l’indépendance. Le système est en place depuis bien longtemps et ne laisse pas de place pour les structures n’empruntant pas le chemin traditionnel et commercial. Rassurez-vous ! Cela n’est pas une fatalité et n’arrive de loin dans tous les domaines… Je vais vous donner un exemple plus rafraichissant.

Si vous êtes en montagne avec des amis et que suite à une longue marche, vous vous retrouvez autour d’un feu avec une bouteille de vin rouge. Là, vous vous rendez compte que vous n’avez pas de tire bouchon. Un fil et une visse feront l’affaire et bien que n’encourageant pas à la consommation d’alcool, ce verre sera d’autant apprécié partant du principe qu’à la base, ils n’auraient pas pu en boire.

Cet exemple anecdotique ne révèle en rien les innombrables possibilité du DIY. Combien de personnes connaissez vous qui font eux-mêmes leurs produits artisanaux ? En faites-vous vous même ?

Il est encore trop rare de voir les gens encourager d’autres personnes en ayant recours à leur service souvent largement meilleur en qualité et bien moins couteux. Quand reviendrons-nous à l’époque où l’on s’armait de patience pour avoir quelque chose de savoureux ? A la notre, c’est comme si plus rien n’avait d’importance. On fait de grandes théories sur la santé, la nutrition, les thérapies mais on n’en applique pas la moitié. On aimerait que les choses nous tombent dessus sans qu’il n’y ait rien à faire. N’est-il pas temps de réagir et de prendre conscience que chacun peut utiliser le DIY à sa guise ? Tout est sous vos yeux, dans vos mains et votre esprit. N’attendez plus pour vous faciliter la vie et commencez dès maintenant… par vous même… pour vos besoins… pour votre qualité de vie. 

Si cet article vous a plu et que vous souhaitez savoir comment créer un projet en 5 étapes, n’hésitez pas à consulter l’article suivant.

N’hésitez pas à poser vos commentaires et à réagir à cet article. Nous sélectionnerons certaines questions qui seront développée par la suite dans d’autres articles.

fr_FRFrench
en_USEnglish fr_FRFrench